top of page

Guide 2023 pour comprendre la dégradation des panneaux solaires

Intro:


L'efficacité des panneaux solaires a atteint des niveaux sans précédent, mais la réduction progressive de la production d'électricité qu'ils peuvent générer reste inévitable. Les panneaux solaires de première qualité se dégradent à un rythme moyen d'environ 0,4 % par an, ce qui se traduit par une diminution d'environ 12 à 15 % de la production d'électricité à la fin de leur durée de vie de 25 à 30 ans.


Cependant, quels sont les facteurs qui contribuent à la dégradation des panneaux solaires ? Qu'est-ce qui influence le rythme auquel les panneaux solaires se dégradent, et existe-t-il des stratégies pour prolonger leur durée de vie et éviter ainsi qu'ils ne soient prématurément éliminés en tant que déchets ? Le contenu suivant répondra à ces questions en détail.


Contenu :

1.LID et recommandations pour minimiser l'impact de la LID

2. le PID et les recommandations pour minimiser l'impact du PID

3. vieillissement naturel des panneaux solaires et suggestions

4. microfissures et points chauds des panneaux solaires et suggestions


La dégradation des panneaux solaires comprend le LID, le PID, la dégradation naturelle, les microfissures et l'effet de point chaud. Au fur et à mesure de l'utilisation des panneaux solaires, les composants vieillissent naturellement et deviennent moins efficaces. La principale cause de dégradation des panneaux solaires est l'usure naturelle qui se produit au fil du temps en raison de l'exposition aux rayons UV et aux conditions météorologiques défavorables. Le taux de dégradation est généralement couvert par la garantie de performance du panneau. En outre, l'exposition initiale des panneaux solaires à la lumière du soleil peut provoquer un LID, la pression élevée, la température élevée et l'humidité accrue peuvent provoquer un PID, une manipulation et un montage incorrects des panneaux solaires peuvent entraîner l'apparition de microfissures, et l'ombrage de l'emplacement de montage peut provoquer l'effet de point chaud. Nous reviendrons plus en détail sur ce point ci-dessous.


LID (dégradation induite par la lumière)


Le LID (Light-Induced Degradation) comprend diverses formes de dégradation mécanique et chimique résultant de l'exposition du panneau à la lumière : BO-LID, LeTID et UVID. Il s'agit d'un paramètre de fiabilité clé dans le domaine des modules photovoltaïques, qui englobe principalement trois catégories distinctes : la dégradation à la lumière des composés bore-oxygène (BO-LID), la dégradation induite par la lumière et les températures élevées (LeTID) et la dégradation de la passivation de surface induite par l'exposition aux ultraviolets (UVID).


BO-LID (dégradation par la lumière des composés du bore et de l'oxygène)

La dégradation par la lumière des composés de bore et d'oxygène (BO-LID) est un aspect crucial de la performance des panneaux solaires. Dans le domaine de la dégradation induite par la lumière, le BO-LID est le principal responsable de la dégradation induite par la lumière observée dans les cellules en silicium cristallin. Lorsque les modules photovoltaïques sont exposés pour la première fois à la lumière du soleil, le BO-LID prend rapidement effet, entraînant une réduction rapide de la puissance nominale en watts (Wp) des panneaux. Cette diminution initiale, qui varie généralement entre 2 et 3 %, se produit après quelques centaines d'heures de fonctionnement, l'impact le plus important étant généralement perceptible au cours de la première année d'utilisation.


L'aspect remarquable du BO-LID est qu'il atteint souvent un point de saturation relativement rapidement, généralement en l'espace de quelques jours ou semaines. La bonne nouvelle, c'est qu'il est possible d'atténuer, voire d'éliminer les effets de la BO-LID. On peut y parvenir grâce à des stratégies telles que la modification des dopants, comme l'introduction du gallium, ou l'amélioration des techniques de passivation. Ces mesures jouent un rôle essentiel dans la préservation des performances et de l'efficacité à long terme des panneaux solaires.


Après cette phase de stabilisation initiale, le taux de DIF diminue considérablement, atteignant des niveaux aussi bas que 0,3 % à 0,5 % par an pendant les 25 années suivantes. Notamment, les modules haute performance de Maysun Solar, tels que l'IBC, peuvent afficher des taux de LID aussi bas que 0,4 % par an. Cette excellente performance est due à des techniques de production éprouvées et à des matériaux de haute qualité.


Heureusement, la plupart des fabricants ont tendance à surestimer légèrement la puissance nominale du panneau, jusqu'à 5 %. Cette tolérance tient compte des déséquilibres mineurs des cellules et compense une partie de la dégradation initiale, garantissant ainsi l'exactitude de la puissance nominale du panneau (Wp). Par exemple, un panneau de 350 watts peut initialement produire jusqu'à 5 % de puissance supplémentaire, pouvant atteindre 368 watts pendant une brève période. Néanmoins, cette légère surproduction est généralement de courte durée et peut rester imperceptible si les panneaux ne fonctionnent pas dans des conditions idéales (STC). La garantie de performance du fabricant décrit en détail le taux de LID et la baisse de performance attendue au cours de la période de garantie de 25 ans.


UVID (dégradation induite par la lumière UV) :

L'UVID, ou dégradation induite par les ultraviolets, concerne la baisse potentielle des performances des modules solaires suite à une exposition prolongée aux rayons ultraviolets. Le contact initial avec la lumière du soleil entraîne la formation d'une couche de dioxyde de bore à la surface du silicium cristallin, ce qui diminue son efficacité. Cette dégradation est principalement due aux matériaux utilisés dans les cellules solaires, en particulier ceux liés à la conversion photoélectrique. Une exposition prolongée aux rayons UV peut déclencher des réactions chimiques ou une détérioration des matériaux à l'intérieur des cellules, ce qui entraîne une baisse des performances globales, souvent caractérisée par une diminution de l'efficacité et de la puissance de sortie.


Pour contrer les effets néfastes des UVID, les fabricants optent généralement pour des matériaux réputés pour leur grande stabilité aux UV, renforcent les matériaux d'encapsulation du module pour assurer une meilleure protection et soumettent les modules à des tests rigoureux d'exposition aux UV pour évaluer leur résilience.


LeTID (Light and Elevated Temperature Induced Degradation - Dégradation induite par la lumière et les températures élevées) :

LeTID (Light and Elevated Temperature Induced Degradation) : La dégradation induite par la lumière et les températures élevées (LeTID) représente une baisse de performance induite par des températures élevées, principalement liée aux matériaux et aux imperfections des cellules solaires. Lorsqu'ils sont soumis à des températures et des rayonnements élevés, les défauts de la cellule peuvent se multiplier, entraînant une recombinaison des charges et une augmentation de la résistance, ce qui se traduit par une baisse des performances de la cellule. Le LeTID ressemble au LID à certains égards ; cependant, les pertes attribuées au LeTID ont été documentées pour atteindre des niveaux aussi élevés que 6 % au cours de la première année. Si le fabricant n'y remédie pas de manière adéquate, cela peut se traduire par des performances médiocres et entraîner des réclamations au titre de la garantie.


Les effets de la LeTID sont généralement perceptibles lors de l'utilisation réelle du module, plutôt que dans des conditions de laboratoire. Pour contrer les effets LeTID, les fabricants améliorent fréquemment la sélection des matériaux, affinent les procédures de production, effectuent des évaluations de la stabilité thermique et évaluent les performances des cellules à des températures élevées afin de garantir des performances constantes des modules.


LeTID (Light and Elevated Temperature Induced Degradation - Dégradation induite par la lumière et les températures élevées)

Suggestion :


Sélection des panneaux : Investissez dans des panneaux utilisant des substrats de cellules en silicium de type N de grande pureté pour réduire les taux de LID. Les panneaux solaires HJT de Maysun Solar sont un excellent choix ! Les cellules HJT sont immunisées contre l'effet LID car le substrat est généralement du silicium monocristallin de type N, dopé au phosphore et dépourvu des composites bore-oxygène, bore-fer, etc. que l'on trouve dans le silicium cristallin de type P. Les modules solaires HJT ont une dégradation sur 30 ans ne dépassant pas 12,6 %, ce qui se traduit par une production d'électricité plus stable pendant toute la durée de vie du module solaire. Ils présentent une grande flexibilité, un rendement cellulaire élevé, un taux bifacial élevé et une faible atténuation.


Sur-spécification : Les panneaux ont souvent des tolérances de puissance pour compenser la dégradation initiale.


Stabilité aux UV : Les fabricants doivent soumettre les modules à des tests d'exposition aux UV pour s'assurer de leur résistance.


HJT

PID (dégradation induite par le potentiel)


La dégradation induite par le potentiel, abrégée en PID, représente une forme de dégradation des panneaux solaires qui se manifeste généralement après 4 à 10 ans de service opérationnel. Cette dégradation est provoquée par une combinaison de facteurs tels que la haute tension, les températures élevées et l'augmentation des niveaux d'humidité. Fondamentalement, le PID entraîne une fuite de tension indésirable entre les cellules solaires et le cadre du panneau solaire, ce qui se traduit par une baisse de la production d'énergie. Malheureusement, ce problème peut ne pas présenter de symptômes immédiats et perceptibles, mais il a tendance à s'aggraver progressivement avec le temps. Le diagnostic du PID peut s'avérer une tâche redoutable sans l'utilisation de testeurs de courbe IV spécialisés et l'expertise requise. Toutefois, un indicateur précoce peut se manifester sous la forme d'une tension ou d'un courant de chaîne anormalement bas. Pour de plus amples informations sur le diagnostic des complications liées à la PID, veuillez consulter notre blog.



La majorité des panneaux solaires sur les toits résidentiels fonctionnent dans une plage de 300 à 600 volts, et l'effet PID est plus important lorsque des tensions de chaîne plus élevées sont impliquées. Par conséquent, plus il y a de panneaux connectés dans une chaîne, plus la probabilité d'apparition d'un PID est élevée. Les fermes solaires à grande échelle, quant à elles, fonctionnent souvent dans une plage de 1 000 à 1 500 volts, ce qui augmente considérablement le risque de PID. Heureusement, certains onduleurs solaires avancés à grande échelle peuvent contrecarrer les effets PID, s'ils sont détectés, en faisant fonctionner un courant inverse très faible pendant la nuit.


Dans les cas graves où les problèmes de PID ne sont pas résolus pendant 10 ans ou plus, la production d'énergie peut être gravement affectée, entraînant des pertes potentielles pouvant aller jusqu'à 50 %. Toutefois, bon nombre des principaux fabricants de panneaux solaires ont considérablement atténué le risque de PID en utilisant des matériaux de haute qualité et en soumettant leurs produits à des tests rigoureux. Néanmoins, le PID reste un problème persistant, comme le soulignent les derniers résultats des tests effectués par l'organisme indépendant PVEL.


PID (dégradation induite par le potentiel)

Suggestion :


Grâce à des recherches approfondies et à des expériences à long terme, l'équipe d'experts de Maysun a identifié des approches efficaces pour atténuer la dégradation induite par le potentiel (DIP). Ces méthodes clés comprennent principalement


1. la mise à la terre de la borne négative des composants en série ou l'application d'une tension positive entre le module et la terre, en particulier pendant les heures du soir.

2. l'amélioration de la durabilité et de la qualité du film EVA tout en optimisant le processus d'encapsulation

3. la modification de l'émetteur de la cellule et de la couche antireflet en nitrure de silicium (SiN).


Le panneau solaire HJT innovant de Maysun présente des performances anti-PID exceptionnelles. Cette performance est attribuée à sa couche mince TCO (Transparent Conductive Oxide), qui possède des propriétés conductrices empêchant efficacement la polarisation des charges de surface. Ce faisant, cette technologie avancée atténue structurellement les risques associés à la dégradation du PID.


Dégradation naturelle des panneaux solaires due au vieillissement

Dégradation naturelle des panneaux solaires due au vieillissement


Outre les effets largement reconnus de la dégradation induite par le potentiel (PID) et de la dégradation induite par la lumière (LID), les panneaux solaires peuvent être sujets à des problèmes plus graves résultant de la dégradation des encapsulants et des couches protectrices conçus pour protéger les cellules des facteurs environnementaux. L'un des problèmes les plus fréquents est la défaillance de la feuille arrière. Alors que la feuille de verre avant assure la protection contre la pluie, la grêle, la saleté et les débris, la feuille arrière en plastique blanc ou noir est chargée de protéger la face arrière des cellules contre l'eau, l'humidité et les abrasions. Néanmoins, la sélection de matériaux non optimaux et des mesures de contrôle de la qualité inadéquates peuvent entraîner la désintégration, la fracture ou la détérioration de l'encapsulant ou de la feuille de protection arrière sous l'influence du rayonnement UV. Les répercussions ultérieures peuvent inclure l'infiltration d'humidité, la corrosion et les fuites électriques, ce qui peut entraîner une diminution des performances et de la production d'énergie au fil du temps. Dans cette analyse, nous examinons les principaux facteurs qui influencent la durabilité à long terme de ces panneaux photovoltaïques.


Décoloration de l'encapsulant :

L'exposition à un rayonnement UV prolongé peut entraîner la décoloration du matériau encapsulant des panneaux solaires. Cela affecte non seulement l'esthétique des panneaux mais interfère également avec leur capacité d'absorption de la lumière. L'encapsulant est chargé de protéger les cellules solaires sensibles des éléments extérieurs, et lorsqu'il se décolore, il entrave le passage de la lumière vers les cellules, réduisant ainsi l'efficacité globale de conversion des panneaux. Pour atténuer ce phénomène, on utilise des matériaux encapsulants de haute qualité, stables aux UV, dont le nettoyage et l'entretien réguliers peuvent contribuer à prolonger la durée de vie.


En règle générale, les matériaux EVA (éthylène-acétate de vinyle), POE(Polyéthylène) et EPE (EVA+POE+EVA) servent de matériaux d'encapsulation pour protéger les cellules solaires des facteurs environnementaux externes. Ces matériaux encapsulants conservent généralement leur intégrité pendant environ 25 à 30 ans. Bien que l'EVA soit largement utilisé en raison de son faible coût et de sa facilité de mise en œuvre, ses défauts sont de plus en plus connus. Aujourd'hui, le POE et l'EPE sont de plus en plus utilisés, car bien que ces deux matériaux soient coûteux et difficiles à produire, ils présentent une excellente résistance au PID, une grande résistivité, une barrière élevée à la vapeur d'eau, une résistance stable et fiable aux basses températures et une résistance au jaunissement.


Dégradation des backsheets :

Les backsheets, souvent composés de matériaux tels que le polyfluorure de vinyle (Tedlar) ou le polyester (PET), servent à protéger la face inférieure des cellules solaires de l'humidité et d'autres influences environnementales. La longévité typique d'une feuille arrière correspond à la durée de vie opérationnelle prévue des panneaux solaires, soit environ 25 à 30 ans. Au fil du temps, en particulier dans les régions caractérisées par des températures et une humidité élevées, la résistance à l'humidité de la feuille arrière peut se dégrader. Cette détérioration accroît la vulnérabilité à l'hydrolyse de l'encapsulant, un processus qui peut entraîner la corrosion des cellules. La feuille arrière joue un rôle essentiel dans la protection des panneaux solaires contre les facteurs environnementaux, ce qui souligne l'importance de préserver son intégrité structurelle. L'utilisation de matériaux robustes et résistants à l'humidité et la mise en place d'une ventilation adéquate sous les panneaux peuvent contribuer à diminuer la détérioration de la feuille arrière et, par conséquent, à atténuer le risque d'hydrolyse de l'encapsulant. Cette pratique peut améliorer les performances à long terme des panneaux solaires.


Dégradation des backsheets

Les feuilles arrières qui répondent aux exigences des modules de cellules PERC sont choisies selon qu'elles sont de type N ou de type N TOPCon. Pour répondre aux exigences de faible transmission de la vapeur d'eau (≤0,15 gramme par mètre carré), un type spécifique de backsheet est sélectionné. En général, le choix consiste à faire correspondre un film EVA avec du POE et du EPE, avec une préférence pour le procédé à double verre. Cependant, pour les cellules HJT ayant des exigences plus élevées en matière de transmission de la lumière, les backsheets standard peuvent ne pas suffire, ce qui conduit à la sélection de modules à double verre avec une transmission nulle de la vapeur d'eau.


Dans les cas impliquant des technologies TOPCon de type N et HJT, il est également possible d'envisager des feuilles arrière PAPF (contenant une feuille d'aluminium), bien que celles-ci ne soient utilisées qu'en quantités limitées. Il est important d'être conscient que de tels choix comportent des risques potentiels de fuite et peuvent ne pas faire l'objet d'une validation complète.


Baisse d'efficacité des cellules solaires :

Les cellules solaires sont généralement fabriquées à partir de silicium monocristallin, de silicium polycristallin ou d'autres matériaux semi-conducteurs. Elles représentent le composant central des panneaux solaires et peuvent fonctionner efficacement pendant plusieurs décennies. La plupart des fabricants offrent une garantie de performance d'au moins 25 ans. Une exposition prolongée à des conditions environnementales difficiles peut entraîner une altération des caractéristiques des matériaux des cellules solaires, ce qui se traduit par une baisse de l'efficacité et de la production d'énergie. Les cellules solaires constituent le cœur de tout panneau solaire, et leur performance maximale est cruciale pour une production d'énergie optimale. En réponse à la diminution de l'efficacité des cellules, les fabricants affinent continuellement les technologies des cellules. Certains panneaux de pointe intègrent des matériaux moins susceptibles de se dégrader, comme le silicium de haute pureté. L'utilisation de pratiques d'entretien appropriées, notamment le nettoyage régulier des panneaux et la réduction de l'ombrage, peut également contribuer à la préservation de l'efficacité des cellules.


Le verre :

Le verre recouvre les cellules solaires, assurant la protection contre les dommages environnementaux et le soutien structurel. Le verre généralement utilisé dans les panneaux solaires est soit du verre semi-trempé, soit du verre entièrement trempé, avec une durée de vie typique qui correspond à celle des panneaux solaires, soit environ 25 à 30 ans. Les panneaux solaires à simple vitrage adoptent un verre entièrement trempé de 3,2 mm, tandis que les panneaux solaires en verre adoptent un verre semi-trempé de 2,0 mm ou un verre semi-trempé de 1,6 mm.


Les panneaux solaires à simple vitrage utilisent souvent du verre entièrement trempé, car celui-ci présente une grande résistance mécanique aux chocs et résiste aux températures élevées et basses. Cependant, bien que le verre entièrement trempé présente une forte résistance aux chocs, il n'est pas adapté à une utilisation dans les panneaux solaires en verre. En effet, le verre entièrement trempé présente une mauvaise planéité, des contraintes élevées et ne se prête pas au processus de production par laminage des modules solaires, ce qui se traduit par de faibles rendements. L'utilisation de verre semi-trempé réduit considérablement l'occurrence de ces problèmes. Si le verre semi-trempé présente une résistance aux chocs et à la chaleur plus faible, il offre une excellente planéité, de faibles contraintes et des rendements élevés.


Si nous voulons installer des panneaux solaires, nous devons prêter attention à la méthode d'installation correcte, à l'inspection et à l'entretien réguliers, à l'emplacement raisonnable et sûr de l'installation, mais nous devons également choisir des panneaux solaires de haute qualité. Par exemple, les panneaux solaires IBC de Maysun bénéficient d'une garantie de 25 ans pour la puissance et la qualité du produit. Ils ne garantissent qu'une baisse d'efficacité de 1,5 % la première année et une réduction linéaire annuelle de 0,4 % par la suite, ce qui assure aux utilisateurs des avantages constants tout au long de la durée de vie du panneau.


IBC

Microfissures et points chauds


Des microfissures peuvent se développer au fil du temps, entraînant la formation de points chauds dans les panneaux solaires. Ces problèmes peuvent résulter d'une mauvaise manipulation lors de l'installation, de charges de vent extrêmes ou de dommages causés par le transport. Les points chauds sont des zones où une chaleur excessive est générée, ce qui risque d'endommager les panneaux.


Microfissures


La majorité des panneaux solaires modernes sont construits à partir d'une séquence de cellules solaires composées de plaquettes de silicium cristallin ultrafines. Ces plaquettes mesurent généralement 0,16 mm d'épaisseur, soit environ deux fois la largeur d'un cheveu humain. Naturellement, les plaquettes et les cellules sont relativement fragiles et sont susceptibles de se fissurer ou de se fracturer lorsqu'elles sont exposées à des pressions mécaniques élevées, telles qu'une mauvaise manipulation lors de l'installation, des charges de vent extrêmes ou de fortes grêles. Il est important de mentionner que toutes les cellules ne sont pas fragiles ; les cellules IBC haute performance de marques réputées sont nettement plus robustes en raison du grand nombre de contacts arrière qui renforcent la cellule. Les panneaux modernes intègrent souvent des caractéristiques telles que des cellules à moitié coupées, qui sont plus résistantes aux microfissures et aux points chauds, et des configurations en bardeaux qui répartissent la charge thermique de manière plus uniforme.


Toute charge ou contrainte inhabituelle, comme le fait de marcher sur les panneaux solaires lors de l'installation ou de la maintenance, peut générer des microfissures, qui peuvent se transformer en points chauds au fil du temps et finir par entraîner la défaillance du panneau. Des microfissures peuvent également apparaître pendant le transport, en raison d'impacts, de chutes ou d'une manipulation brutale.


La détection des microfissures peut s'avérer difficile et elles sont souvent imperceptibles au départ. Sur les panneaux plus anciens, de petites fractures à l'intérieur des cellules solaires peuvent devenir visibles, ressemblant à des traînées d'escargot sur la surface de la cellule. Ces fractures ne posent pas toujours un problème important et le panneau peut continuer à fonctionner correctement pendant de nombreuses années, même si plusieurs cellules sont fissurées. Cependant, les microfissures peuvent devenir un problème plus grave car elles augmentent la résistance interne et interrompent le flux de courant, ce qui entraîne un point chaud ou une cellule chaude. Cette situation est particulièrement problématique lorsqu'une microfissure est étendue ou s'étend sur l'ensemble de la cellule.


Heureusement, la plupart des panneaux solaires contemporains intègrent désormais des cellules à moitié coupées avec plusieurs barres omnibus, ce qui atténue considérablement les effets néfastes des microfissures. En outre, les panneaux solaires en bardeaux sont généralement à l'abri des microfissures en raison de leur configuration particulière de chevauchement.


Microfissures

Suggestion:


Installation professionnelle : Optez pour des installateurs expérimentés et bien formés, capables de manipuler les panneaux solaires avec précaution lors de l'installation. Une mauvaise manipulation peut provoquer des microfissures. Veillez à ce que les panneaux soient solidement fixés afin de minimiser les contraintes mécaniques.


Cellules coupées en deux : Choisissez des panneaux solaires équipés de cellules semi-découpées et de barres omnibus multiples. Ces cellules sont plus robustes et moins sujettes aux microfissures, car elles répartissent les contraintes de manière plus efficace.


Panneaux solaires shingled : Les panneaux solaires en bardeaux sont conçus avec des cellules qui se chevauchent, ce qui réduit le risque de microfissures. Ils offrent une durabilité et une longévité accrues.


Inspections régulières : Mettez en place un programme d'inspection de routine à l'aide de caméras thermiques. Ces inspections permettent de détecter les microfissures qui ne sont pas toujours visibles à l'œil nu, ce qui permet d'intervenir rapidement.


Pratiques d'installation optimales : Veillez à ce que les panneaux soient installés dans le bon angle et solidement fixés afin d'éviter les contraintes mécaniques susceptibles d'entraîner des microfissures.


Matériaux de haute qualité : Choisissez des panneaux solaires provenant de fabricants réputés qui utilisent des matériaux de qualité. Ces panneaux sont mieux équipés pour résister aux facteurs environnementaux et aux contraintes mécaniques, ce qui réduit le risque de microfissures.


Gestion de l'ombre : Réduisez l'ombrage causé par les structures ou les objets situés à proximité. Un ombrage persistant peut entraîner la formation progressive de points chauds, qui sont associés au développement de microfissures.



Points chauds


Les cellules solaires produisent un courant électrique qui circule à travers des cellules interconnectées. Lorsque ce flux est perturbé par un défaut interne ou de graves microfissures, l'augmentation de la résistance génère de la chaleur. Celle-ci, à son tour, amplifie encore la résistance, ce qui entraîne la formation d'un point chaud. Dans les cas les plus graves, un point chaud peut même endommager la cellule. Pour des informations plus détaillées, vous pouvez consulter un article complet de Maysun Solar, qui examine les mécanismes de microfissuration et la manière dont les nouvelles conceptions et innovations en matière de panneaux peuvent réduire la probabilité d'apparition de microfissures.



Les points chauds et les microfissures ne sont pas toujours visibles à l'œil nu. Souvent, le seul moyen de déterminer si un panneau solaire est compromis est d'utiliser une caméra thermique spécialisée, qui met en évidence les disparités de température entre les différentes cellules. Il est essentiel de noter que l'ombrage persistant dû aux obstacles sur les toits peut, dans certains cas, entraîner la formation progressive de points chauds sur plusieurs années, principalement en raison de l'effet de courant inverse des cellules ombragées.


Points chauds

L'augmentation des températures résultant des points chauds peut présenter des risques d'incendie et d'autres problèmes de sécurité. Pour résoudre le problème des points chauds, Maysun Solar a incorporé des commutateurs de dérivation MOS dans ses panneaux solaires de la série Venusun, en remplacement des diodes de dérivation conventionnelles. Ces commutateurs réagissent rapidement à l'évolution des conditions de luminosité et s'ajustent promptement pour minimiser les effets de l'ombrage sur les performances du panneau. Vous trouverez ci-dessous une photo de l'installation d'un panneau solaire Venusun All Black 410W par l'installateur belge de Maysun. Cliquez sur l'image pour voir les détails du produit !


Venusun

Les panneaux solaires IBC de Maysun ont des électrodes métalliques positives et négatives sur la face arrière qui circulent normalement lorsqu'elles sont ombragées. L'absence de résistance sur la face avant réduit considérablement le risque de points chauds.



Outre le choix de panneaux solaires de qualité, il convient également de prêter attention aux suggestions suivantes :


Réduction de l'ombrage : La réalisation d'une analyse approfondie de l'ombrage est une étape essentielle de la stratégie de prévention des points chauds. Cette analyse permet d'identifier et d'atténuer les problèmes potentiels d'ombre et d'ombrage causés par des objets ou des structures proches, ce qui réduit encore les risques d'apparition de points chauds.


Nettoyage de routine : L'entretien régulier des panneaux, qui consiste à enlever régulièrement la poussière et les débris, joue un rôle essentiel dans l'amélioration de l'efficacité de la dissipation de la chaleur et, par conséquent, dans la prévention de la formation de points chauds. Cet entretien permet de maintenir une surface de panneau claire et dégagée.


Dimensionnement de l'onduleur : Il est essentiel de bien dimensionner l'onduleur pour éviter l'instabilité de la tension due à des onduleurs surdimensionnés ou la sous-utilisation associée à des onduleurs sous-dimensionnés. La stabilité de la tension est essentielle pour minimiser les risques de points chauds.


Surveillance de la température : La mise en œuvre de systèmes de surveillance de la température permet de détecter rapidement les variations de température au sein des panneaux. Cette approche proactive est efficace pour prévenir la formation de points chauds en identifiant rapidement les problèmes potentiels.


Conception avancée des panneaux : Opter pour des panneaux de conception avancée, tels que des cellules à moitié coupées ou des configurations en bardeaux, offre l'avantage d'une distribution uniforme du courant électrique. Ce choix de conception réduit considérablement le risque de points chauds localisés.


Conception de la dissipation de la chaleur : La conception des panneaux solaires doit permettre une dissipation efficace de la chaleur afin d'éviter toute surchauffe pendant le fonctionnement. Pour ce faire, il faut laisser suffisamment d'espace autour des panneaux pour permettre la circulation de l'air et un refroidissement efficace. En outre, une conception adéquate de la feuille arrière et du cadre facilite la dissipation de la chaleur, réduisant ainsi la température interne des panneaux. Cela permet de minimiser le risque de formation de points chauds.


Adaptation du courant : Pour réduire la distribution inégale du courant, il est essentiel de veiller à ce que les caractéristiques de courant de toutes les cellules solaires correspondent. Cela peut être réalisé par une sélection et une adaptation précises des cellules solaires afin de s'assurer qu'elles ont des sorties de courant similaires. L'adaptation du courant minimise les fluctuations de courant dans l'ensemble du panneau solaire, réduisant ainsi la probabilité de formation de points chauds. Ce processus améliore également l'efficacité et les performances globales du système.


Pour plus d'informations sur l'effet de point chaud, cliquez sur le bouton ci-dessous pour lire l'article :



Depuis 2008, Maysun Solar est un producteur spécialisé dans les modules photovoltaïques de première qualité. Découvrez notre vaste gamme de panneaux solaires, disponibles en noir intégral, en cadre noir, en argent et en verre, avec des technologies de pointe telles que half-cut, MBB, IBC et Shingled. Nos panneaux offrent des performances exceptionnelles et des designs élégants qui s'intègrent parfaitement à tous les styles architecturaux.


Maysun Solar a réussi à établir une présence mondiale, avec des bureaux, des entrepôts et des partenariats à long terme avec des installateurs exceptionnels dans différents pays. Pour obtenir les derniers devis de modules ou pour toute question relative au photovoltaïque, n'hésitez pas à nous contacter. Nous sommes enthousiastes à l'idée de pouvoir vous aider.



Comentarios


Découvrir les Dernières Générations des Panneaux Photovoltaïques 

bottom of page